Les aides à l’embauche

Quels sont les avantages d’employer un jeune de la mission locale ? Quel contrat de travail favoriser ? Quels sont les avantages de chacun des contrats ?  Comment être accompagné pour recruter en contrat aidé ?

Autant de questions des employeurs auxquelles la mission locale jeunes répond.

Recruter avec la MLJ

Dans le processus de recrutement, la MLJ aide les employeurs à

Pendant toute la période du contrat aidé ou du contrat d’alternance, la MLJ  joue le rôle de médiateur et d’intermédiaire entre le jeune employé et l’entreprise d’accueil. Les conseillers emplois peuvent donc encore être contactés en cas de question ou en cas de problème pour l’un ou l’autre des partis.

Contacter la MLJ maintenant

L’alternance : un avantage pour les employeurs

L’alternance est un modèle de formation professionnelle qui allie enseignement théorique à l’école et pratique en entreprise. Le système a fait ses preuves : d’après le site de la région Rhône-Alpes, l’alternance représente 73% d’insertion professionnelle. En plus de former un futur collaborateur à votre méthode de travail, l’alternance donne lieu à de nombreuses aides financières pour l’employeur.

Voici une liste de ces aides selon le type de contrat d’alternance :

  • La gratuité de la formation : la formation d’un apprenti en CFA n’entraîne aucun coût supplémentaire pour l’entreprise, les dépenses de fonctionnement étant financées par la taxe d’apprentissage et par le conseil régional.
  • Un crédit d’impôt de 1600 € et de 2200 € pour un apprenti reconnu travailleur handicapé ou bénéficiaire d’un accompagnement renforcé dans le cadre du CIVIS, un dispositif encouragé par les missions locales (lien ici).
  • Une prime à l’apprentissage versée par la région : concerne les entreprises de moins de 11 salariés, pour lesquelles la région détermine le montant de cette prime et les modalités d’attribution (montant minimal de 1000 euros).
  • Une prise en charge par l’État des cotisations des assurances sociales (hors cotisations AT/MP) et des allocations familiales dues par l’employeur au titre des salaires versés aux apprentis ainsi que des cotisations sociales salariales
  • Une rémunération inférieure au SMIC* selon l’ancienneté de l’apprenti :

 

Ancienneté

dans le contrat

moins de 18 ans 18-20 ans 21 ans et +
1re année 25 % du Smic 41 % du Smic 53 % du Smic *
2e année 37 % du Smic 49 % du Smic 61 % du Smic *
3e année 53 % du Smic 65 % du Smic 78 % du Smic *

* ou du salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé

Pour plus de renseignement, l’article complet du site de Pôle Emploi

  • Réduction générale de cotisation et absence de prise en compte de l’alternant dans les effectifs de l’entreprise.
  • L’indemnité de fin de contrat n’est pas due lorsque le contrat de professionnalisation est à durée déterminée.
  • Les actions de formation sont financées par les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) au titre des contrats et périodes de professionnalisation. Le financement s’effectue sur la base des forfaits horaires fixés par accords conventionnels ou à défaut d’un tel accord sur la base de 9,15 € de l’heure. Les forfaits comprennent les frais pédagogiques, les rémunérations, les cotisations et contributions sociales légales et conventionnelles ainsi que les frais de transport.
  • Les dépenses exposées pour la formation du tuteur peuvent également être prises en charge par l’OPCA dans la limite de 15 € par heure de formation pour une durée maximale de 40 heures.
  • Une aide forfaitaire de Pôle emploi d’un montant maximal de 2000 € peut être accordée pour l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 26 ans et plus en CDI ou en CDD, si l’employeur n’a pas procédé dans les six mois qui précèdent l’embauche à un licenciement pour motif économique sur le poste pourvu par le recrutement.

Une rémunération inférieure au SMIC :

Formation initiale 16-20 ans 21-25 ans 26 ans et +
Inférieure au bac pro 55 % du Smic 70 % du Smic 85 % du minimum conventionnel sans être inférieure au Smic
Supérieure ou

égale au bac pro

65 % du Smic 80 % du Smic

Plus d’information sur le contrat de professionnalisation sur le site de Pôle Emploi

A quelles aides pourriez-vous accéder ?

Afin de savoir si le choix d’un apprenti est judicieux, le simulateur d’aides aux employeurs du portail de l’alternance permet aux employeurs de faire un premier calcul. Cependant, la mission locale jeunes peut également vous aider à optimiser ces aides selon les différents dispositifs qu’elle propose.

Les contrats aidés dans le secteur marchand

Le CIE Starter est un contrat aidé (CDD ou CDI de plus de 6 mois à temps plein ou partiel) concernant les jeunes en difficulté d’insertion de 16 à 30 ans (sous certaines conditions, comme par exemple les bénéficiaires du RSA socle, certaines zones prioritaires, travailleurs handicapés etc.).

Les aides financières s’élèvent à 45% du SMIC sur douze mois, renouvelable une fois.

Plus d’infos sur le CIE Starter

Tout comme le CIE starter, le CIE permet aux jeunes ayant des difficultés d’insertion d’accéder à l’emploi.

Les aides sont données en fonction du statut du salarié et s’élèvent de 25 à 47% du SMIC.

Les publics éligibles sont déterminés par arrêté préfectoral. Si ce contrat vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information sur la commune d’Aix-les-Bains et le territoire que couvre la MLJ (Bauges, Chautagne, Lac du Bourget, Albanais).

L’emploi d’avenir s’adresse aux jeunes de niveau inférieur au BAC (ou jusqu’au BAC +2 en zone prioritaire, dont le quartier de Marlioz ainsi que la zone de redynamisation rurale des Bauges). Il est associé à un programme de formation (interne ou externe) que l’employeur s’engage à mettre en place.
Dans le secteur marchand, les aides financières d’un emploi d’avenir s’élèvent à 35% sur un contrat de 35 heures.

Les contrats aidés dans le secteur non marchand

Le CUI/CAE s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans de niveau BAC ou moins et en difficulté d’insertion (critère devant être validé par les conseillers de la mission locale).

Les aides financières sur le CAE peuvent s’élever entre 70 et 90% pour un contrat à 22h d’une durée 6 mois à 2 ans.

L’emploi d’avenir s’adresse aux jeunes de niveau inférieur au BAC (ou jusqu’au BAC +2 en zone prioritaire, dont le quartier de Marlioz ainsi que la zone de redynamisation rurale des Bauges). Il est associé à un programme de formation (interne ou externe) que l’employeur s’engage à mettre en place.
Dans le secteur non marchand, les aides financières liées à un contrat d’avenir s’élèvent à 75%, sur un contrat d’une durée maximum de 3 ans.

Nous contacter

Pour plus d'informations

N'hésitez pas à entrer en contact avec la mission locale jeunes.
Nous contacter

L’actu de la mission locale

Coaching emploi

Permanence d’accueil

Déménagement

Icône « Les aides à l’embauche » par Laurent Patain.